1840-1949 en Chine

Le XIXème et une grande partie du XXème siècle en Chine furent terribles.

Au XIXème siècle, la situation en Chine c’est :

une dynastie étrangère (les Qing, dynastie mandchoue) figée, opposée à toute réforme

les guerres de l’opium : à partir de 1840, la Grande-Bretagne soutient par la force ses marchands d’opium. La Chine, qui n’a pas de canons (bien qu’elle ait inventé la poudre) est défaite et les occidentaux commencent à se partager les richesses de la Chine.

des révoltes causées par la misère des victimes de l’opium et les humiliations de la défaite et de l’occupation dans les concessions étrangères (révolte des Taiping , révolte des Boxers).

La dynastie Qing s’effondre au début du XXème siècle. Des intellectuels  originaires de Canton et ayant étudié en Europe fondent la première république chinoise en 1911, avec à leur tête SUN Yatsen.
Les Seigneurs de Guerre, puissants dans leurs fiefs, les puissances occidentales, l’impérialisme japonais mettent à mal la république naissante. SUN Yatsen – toujours vénéré en Chine – meurt en 1925. Il est remplacé par Chang Kai Shek à la tête du parti nationaliste (Guomindang)
La république éclate en deux groupes : le Guomindang et un tout jeune parti communiste (PCC) qui compte MAO Zedong parmi ses premiers membres. D’abord unis pour lutter contre l’anarchie de fait, les deux groupes s’opposent dès 1927 : les troupes de Chang Kai Shek exécutent un grand nombre de communistes (raconté par André Malraux dans son livre : La Condition Humaine).
Le PCC entre en clandestinité. C »est le début de la « Longue marche ».12000 kilomètres seront parcourus d’octobre 1934 à octobre 1936 ; 100 000 hommes au départ, plus que 8000 à l’automne 1935 et 20 000 en octobre 1936. Avec le passage des troupes de la Longue Marche dans les 11 provinces traversées, rompant avec la ‘tradition’ des pillages et violences, ce sont aussi les idées communistes qui font leur chemin dans les campagnes chinoises.
La désorganisation de la Chine favorise l’intrusion des japonais à partir de 1931. En 1937, ils occupent une grande partie de la Chine. Après des années de guérilla, les armées du Guomindang et celles du PCC s’unissent en 1945 contre l’envahisseur japonais qui capitule en août.
La guerre civile reprend de plus belle. La politique agraire de partage des terres proposée et mise en place par le PCC dans ses zones d’influence donne aux communistes le soutien de la population et la victoire. Chang Kai Shek quitte le continent pour s’installer dans l’île de Taiwan.
La République Populaire de Chine est proclamée le 1er octobre 1949 par MAO Zedong qi annonce : « la Chine est aujourd’hui debout ».